Le jour où je me suis mise à coder…

Long time no see!

Au début, on laisse passer deux jours, puis une semaine et avant que l’on s’en rende compte trois mois passent sans qu’on n’ait pris le temps de partager quoique que ce soit. Pourtant, les choses bougent, certaines portent s’ouvrent et d’autres se ferment. Lentement mais très sûrement, j’approche du bout du tunnel et peux admirer le magnifique couché de soleil (l’été me fait rêver ça c’est claire). Mais avant d’aller plus loin, commençons par le début.

Vous souvenez-vous de tout mon questionnement de l’année dernière? Je ne savais pas quoi faire, quelle route emprunter. Figurez-vous que de ce côté-là, quoique je ne sache toujours pas clairement où je vais, les choses ont changé. Plusieurs choses y sont reliées d’ailleurs:

    • J’ai baissé les armes: Parce que c’est fatiguant de  vouloir tout gérer ! J’ai surtout découvert qu’il est possible de vivre en se laissant emporter par la vague de temps en temps. Je me retrouve à faire des choses que je n’aurais jamais pensé faire et qui, pour la Miss control que je suis, me prouvent un peu plus chaque jour à quel point il me reste des choses à découvrir sur moi. Sortir des chemins battus de temps en temps, les amis, voilà une chose à laquelle il nous faut penser
    • Money, money, money: Mauvais maître et bon serviteur me diront certains ! Autant, il est important d’en avoir dans ses poches pour subvenir à ses besoins et participer à des projets, autant il n’est pas nécessaire d’en faire une fixette au point d’en perdre sa joie de vivre. Je ne me suis jamais sentie aussi libre que depuis le jour où je me suis décidée que l’argent ne ferait plus partie de mes préoccupations. Il y a tellement mieux à faire et très honnêtement ma vision de la vie ne m’a jamais paru aussi claire que maintenant!
    • Les yeux, les oreilles et le cœur grand ouvert: Avec ma tête moins polluée par les soucis du quotidien, je peux à présent avoir une vision claire sur les choses qui gravitent autour mais aussi j’ai le cœur prêt à accepter le changement. Les opportunités viennent avec un lots de changements qu’ à un moment où un autre il faut savoir accepter. J’ai d’ailleurs lu un excellent livre à ce sujet que je vous recommande: « Qui a piqué mon fromage « de Spencer Johnson.

C’est donc le cœur léger et  la tête débarrasser que j’ai commencé une formation pour apprendre à coder. Pourquoi le code et pas autre chose? Franchement, je n’en sais rien et pour être honnête, je n’ai jamais su quoi répondre à ce type de questions de toute façon.  Si pour certains A +B = C et que tout les reste tombe sous le sens , mon équation à moi ressemblerait plus à un problème à multiples inconnues et je ne le dis pas pour me plaindre. Bien au contraire, nous sommes tous différents et notre manière d’évoluer l’est tout autant. Là aussi, il m’a fallu le comprendre. Ce n’est pas facile de ne pas tomber dans le piège de la comparaison surtout quand on pense ne pas être à sa place. Entendre le parcours des autres et les voir évoluer avec plus d’aisance que moi, m’a fait douter au début. Puis, on se dit que si sur 55 femmes, on a réussi à faire partie des 15 retenues c’est que d’une certaine manière on est bien à sa place. Aujourd’hui que je me vois avancer, je me découvre un tout nouveau potentiel et je me dit que si je n’étais pas passé par ici, jamais je n’aurais découvert ces compétences qui ne demandaient qu’à fleurir (l’effet de l’été, je vous dit).

Sans titre.png

Je conclue ce billet par une petite pensé: croyez suffisamment en vous pour vous donner des coups de pieds quand c’est nécessaire. En réalité, la vie n’est simple pour personne. Il y a ceux qui ont peur mais qui décide de se battre qu’en même et puis il y a ceux qui trouve en leur peur la plus belle excuse pour ne rien faire. Il appartient à chacun de faire ses choix.

Prenez soin de vous,

Didi

 

 

Publicités

4 Replies to “Le jour où je me suis mise à coder…”

  1. Hello Didi,

    Vraiment long time no see ohhhhh, ca va j’espère? en tout cas bravo pour ta décision de coder…moi j’ai fuis le code lol bon j’avoue pas totalement…maintenant je fais faire MDRRRR, donc tu as toute mon admiration.

    Tu codes en quoi?
    Bises!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s